Bulletin de liaison / hiver 2016

Malgré les 280 000 messages que vous leur avez envoyés, les sénateurs ont refusé l'interdiction des pesticides tueurs d'abeilles.

La force de POLLINIS c'est vous

« Je souhaite que tout ce travail de longue haleine porte ses fruits. Je suis votre combat et y adhère pleinement. » Josette L., Tours.

ACTIONS DE CONTRE-

« (…) J’adore les hyménoptères, insectes difficiles à identifier et surprenants dans leurs mœurs ! Quand je vois l’idiotie de ces grandes plaines céréalières sans fleurs, sans couloirs naturels… (…). Le diktat du rendement, la perte du sens de l’esthétique, l’asservissement aux lobbys de la chimie, la négation d’une nature sauvage par cette agriculture intensive (…) Je vous accompagne dans votre combat intelligent qui sera dur et nécessitera une vigilance de tous les instants ! » Lucien M., Dracy-le-Fort.

« Avec un grand merci pour votre vaillante lutte ! » D.S.M.

« Chers amis, j’appuie fermement et inconditionnellement votre action. Non seulement il faut maintenir le moratoire, mais encore parvenir à une interdiction totale des néonicotinoïdes. Pour nous, pour le monde animal, pour le monde végétal… Pour nos successeurs… Pour la planète. » François L., Charleville Mézières.

Merci aux 17 000 donateurs qui ont soutenu les actions de POLLINIS en 2015 !

Pour pouvoir rester indépendants et conserver une totale liberté de parole et d'action face aux lobbies et aux institutions, POLLINIS refuse toutes subventions et dons venant de grosses entreprises. Nos enquêtes et nos actions dépendent donc entièrement des dons de ses membres. Grâce à vous, nous pouvons faire contre-poids et imposer la voix des citoyens à Paris et à Bruxelles.  

L'équipe POLLINIS sur le pont pour 2016

Les sénateurs ont préféré reprendre les arguments de l'agro-industrie.

Trahison : les sénateurs rejettent les amendements Stop-Néonics

Alors que le projet de loi dit « Biodiversité » était présenté aux sénateurs en juin 2015, puis en janvier dernier, nous avons lancé une campagne vous permettant d'envoyer directement un mail aux sénateurs de votre département pour leur demander de voter l'interdiction totale  des néonicotinoïdes. Vous avez été 279 100 à leur écrire ! 

Malgré ce puissant appel citoyen, le Sénat a refusé d’interdire ces poisons. Roland Courteau (Aude), Evelyne Didier (Meurthe-et-Moselle) ou Joël Labbé (Morbihan) les sénateurs favorables aux sept amendements « Stop Néonics », dont deux proposés par POLLINIS, avaient pourtant avancé des arguments forts en faveur de l'interdiction. Laurence Cohen (Val-de-Marne) a par exemple repris un de nos arguments en évoquant l’apparition inéluctable de résistances aux pesticides : « Ces insecticides piègent les agriculteurs, qui doivent traiter toujours plus face à la montée de la biorésistance. Ils ont également des effets dévastateurs sur les insectes pollinisateurs (...) ».

MARS 2016 : LE COMBAT CONTRE LES NEONICS 
SE POURSUIT
À L'ASSEMBLÉE NATIONALE

Si nous sommes suffisamment nombreux à nous mobiliser, nous pourrons faire inscrire dans la loi une nouvelle interdiction des néonicotinoïdes en France dès la fin du mois de février et faire pression sur les députés pour qu'ils la votent. 

Pour rappel, en mars 2015, l’Assemblée nationale avait voté en faveur d'un amendement déposé par Gérard Bapt (Haute Garonne) et Delphine Batho (Deux-Sèvres), pour l’interdiction pure et simple des néonicotinoïdes à compter du 1er janvier 2016... Une formidable victoire pour les défenseurs des pollinisateurs et de la nature. Mais de courte durée à cause du Sénat... La balle est revenue dans le camp de l'Assemblée...

POLLINIS entend donc poursuivre son travail d'information et de mobilisation auprès des députés : nous aurons besoin de vous !

Pétition #StopNeonics :
Plus d'un million de signatures bientôt au Parlement européen !

En mars prochain aura lieu la remise officielle de notre pétition aux eurodéputés réunis en séance à Strasbourg.

Nous menons campagne depuis 2012 contre les pesticides néonicotinoïdes et en quatre vagues de pétition #StopNeonics nous avons réuni plus d’un million de signatures uniques à ce jour ! Ce chiffre impressionnant – historique – nous a ouvert des portes à Bruxelles : de nombreux eurodéputés nous ont reçu et ont accepté de relayer auprès des institutions européennes la voix des citoyens qui dénoncent ce système chimique dangereux.

Grâce à l'intervention de la suédoise Jytte Guteland (S&D), POLLINIS va s’installer pendant quatre jours au sein du Parlement européen, à Strasbourg, pour remettre officiellement la pétition #StopNeonics aux eurodéputés qui y seront tous réunis du 7 au 10 mars prochains. L'occasion de montrer concrètement aux élus le poids (littéralement : les livres de la pétition pèsent en tout 52 kg!) de la société civile. Et surtout de leur faire signer un engagement ferme pour une interdiction totale des néonicotinoïdes en Europe.

POLLINIS va adresser aux eurodéputés 1 042 922 signatures uniques, consignées dans des volumes numérotés de I à X et comprenant chacun 100 000 noms (142 972 pour le volume X)

ACCOMPAGNEZ NOUS À STRASBOURG ! DU 7 AU 10 MARS PROCHAIN SUIVEZ EN DIRECT LA REMISE DE NOTRE PÉTITION #STOPNEONICS AU PARLEMENT SUR NOS COMPTES TWITTER ET FACEBOOK, OU RETROUVEZ LES PHOTOS SUR NOTRE SITE INTERNET.

#StopSulfoNow :
NON aux pesticides tueurs d'abeilles dernière génération !

Avec votre soutien POLLINIS tire le signal d'alarme sur le sulfoxaflor et mobilise les eurodéputés.

Eté 2015 : la Commission européenne autorise une nouvelle substance active, le sulfoxaflor, en dépit de l’absence des « tests abeilles » pourtant obligatoires. Et malgré l’avis de l’EFSA, l’autorité sanitaire européenne, qui reconnaît qu’il existe « un risque important pour les abeilles »...

Le comble, c’est que le sulfoxaflor allait être interdit aux Etats-Unis seulement deux mois après, précisément à cause de l’absence de « tests abeilles » ! Là-bas, la toxicité de cette molécule a été observée directement sur le terrain pendant deux ans par les apiculteurs et les agriculteurs, qui ont décidé de saisir les tribunaux. C’est pour dénoncer ce scandale que POLLINIS a lancé sa campagne sur internet et les réseaux sociaux : #StopSulfoNow qui a rapidement rassemblé plus de 143 000 signatures.

LES AUTORISATIONS DE MISE SUR LE MARCHÉ EN QUESTION
Dans la foulée de cette action, POLLINIS a multiplié les rencontres avec les eurodéputés, notamment Michèle RIVASI (France, Verts/ALE),

Pascal ARIMONT (Belgique, PPE), Jytte GUTELAND (Suède, S&D), et les assistantes de Catherine BEARDER (Royaume-Uni, ALDE) et de Martin HAUSLING (Allemagne, Verts/ALE) pour trouver ensemble un moyen légal de contrer ces nouvelles substances. Nous avons également alerté tous les eurodéputés des Commissions Agriculture et Environnement du Parlement européen sur les nouvelles substances actives de pesticides qui ont été autorisées. Nos équipes ont rédigé à leur adresse des documents pointant les enjeux qui découlent de ces autorisations : fiches techniques sur les matières actives, argumentaires juridique ou politique…

Nos ingénieurs agronomes enquêtent sur les nouvelles substances actives que l’Europe est en train d'autoriser en catimini

Nicolas Laarman, délégué général de POLLINIS rencontre l'eurodéputé belge Pascal Arimont (PPE) pour étudier les  recours possibles contre le sulfoxaflor.

AVANCÉE DES PROJETS

Un grand pas pour sauver l’abeille noire !

Outre les multiples facteurs qui déciment les colonies d’abeilles à travers le monde, l’abeille noire, abeille ouest-européenne, est confrontée à une course à la rentabilité à court terme qui privilégie l'importation d'abeilles souvent inadaptées à nos territoires et plus fragiles. Nous mettons tout en œuvre, avec nos partenaires, pour faire connaître cette butineuse locale et la préserver.

Mercredi 16 décembre 2015, dans les locaux de Natureparif, à Pantin, une dizaine de Conservatoires de l'abeille noire, associations qui agissent pour la conservation de cette abeille locale, se sont réunis à l'initiative de POLLINIS pour poser les fondations de la Fédération européenne des Conservatoires de l’abeille noire (FEDCAN).

Nous avons réussi à fédérer une dizaine de Conservatoires de l'abeille noire, notre abeille locale, aujourd'hui menacée.

Une dizaine de Conservatoires de l'abeille noire, POLLINIS et Lionel Garnery, spécialiste de ce pollinisateur au CNRS. 

INFORMER, PRÉSERVER
Les membres fondateurs, dont POLLINIS fait partie, se sont fixés pour objectif de défendre et faire connaître le travail des Conservatoires et de promouvoir auprès du public, des apiculteurs et des institutions l’abeille noire (Apis mellifera mellifera) – abeille méconnue et pourtant étonnante de robustesse, de frugalité et de résistance.

Les Conservatoires effectuent un travail de préservation de cette abeille, maillon essentiel de la biodiversité ouest-européenne. Par exemple, ils élèvent les abeilles noires au sein de ruchers préservés de toute hybridation génétique avec d’autres sous-espèces d’abeilles, ils défendent des pratiques apicoles respectueuses de l’abeille et de ses cycles de vie (pas de transhumance, pas de sur-nourrissement avec du sirop de sucre, etc.), et sensibilisent le public à la préservation de cette butineuse locale. 

> Pour en savoir plus sur la FEDCAN

La réunion fondatrice de la FEDCAN, en décembre dernier, à Pantin, en présence d’une dizaine de Conservatoires de l’abeille noire et de POLLINIS.

La Fête de l’abeille noire

Une rencontre conviviale organisée par notre partenaire cévenol, l'association L'Arbre aux abeilles.

© T. Vezon

Peut-on imaginer mieux pour faire connaissance avec l'abeille noire ? En novembre dernier, le temps d'un weekend, s’est déroulée la Fête de l’abeille noire, à Pont-de-Montvert, dans les Cévennes. L’équipe de POLLINIS était invitée à cette deuxième édition, moment convivial d’échanges entre apiculteurs, agriculteurs, représentants de conservatoires d’abeilles noires ou curieux venus découvrir les saveurs et les enjeux liés à l’abeille noire, espèce locale présente depuis des siècles dans les montagnes cévenoles.
Au cours de cet événement ont eu lieu des conférences et des discussions dans les cafés et le temple protestant du village. Dans l’espace dédié aux stands, les agriculteurs exposants ont fait découvrir au public les produits de leur terroir : fruits et légumes, champignons, confitures et autres gourmandises, et bien sûr, miel et produits de la ruche.

> Voir le petit film sur La Fête de l'abeille noire

Projet #AntiFrelonAsiatique : ingénieurs, apiculteurs et citoyens unis pour protéger les abeilles

Arrivé en France par accident en 2004, le frelon asiatique est un redoutable prédateur de l’abeille européenne. Cette dernière n'a développé aucune défense efficace contre ce fléau. Et les apiculteurs sont démunis : ils n'ont aucune méthode pour repérer les nids, particulièrement bien cachés, et aucun moyen de destruction efficace et écologique.

Depuis trois ans, Guillaume, Jérémie et François, trois polytechniciens soutenus par POLLINIS, travaillent sur des systèmes de localisation et destruction des nids des frelons asiatiques. Inspirés par les méthodes de défense des abeilles asiatiques, les ingénieurs ont imaginé pour la destruction un outil permettant d’introduire une chaleur intense directement à l’intérieur du nid de frelons.

POLLINIS soutient une équipe d'ingénieurs polytechniciens pour la mise en place d'outils efficaces et propres de détection et de destruction des nids de frelons asiatiques.

Cet outil, muni d’une tête foreuse pour entrer dans le nid, permet d’atteindre les nids situés haut dans les arbres grâce à une perche télescopique à longueur modulable. Cette invention « propre », pratique, facile à utiliser et peu coûteuse à développer pourrait permettre à des milliers d’apiculteurs de protéger enfin leurs abeilles contre ces attaques mortelles.

Guillaume, Jérémie et François.

ASSOCIATION INDÉPENDANTE ET SANS BUT LUCRATIF QUI MILITE POUR ACCÉLERER LA TRANSITION EN EUROPE VERS UNE AGRICULTURE DURABLE, RESPECTUEUSE DE L'ENVIRONNEMENT ET DES POLLINISATEURS DONT ELLE DÉPEND. POLLINIS REPOSE ENTIÈREMENT SUR LES DONS DE CITOYENS ENGAGÉS COMME VOUS DANS CE COMBAT VITAL ET NE REÇOIT AUCUN FINANCEMENT DE GOUVERNEMENTS OU D'ORGANISATIONS PROFESSIONNELLES POUR POUVOIR CONSERVER SON INDÉPENDANCE ABSOLUE VIS-A-VIS DE TOUT POUVOIR ÉCONOMIQUE OU POLITIQUE.

143, AVENUE PARMENTIER, 75010 PARIS - CONTACT@POLLINIS.ORG - WWW.POLLINIS.ORG

UN COMPROMIS INACCEPTABLE
Un amendement a cependant été adopté avec l'avis favorable de Ségolène Royal, ministre de l'Ecologie et du Développement durable. Il laisse le soin à l'exécutif français de déterminer leurs « conditions d'usage ». Autrement dit, il offre un pouvoir discrétionnaire au ministre de l’Agriculture en place, dans le flou le plus total et au gré des forces en présence... 

Ce compromis est inacceptable ! Il fait fi du consensus qui se dégage parmi les scientifiques indépendants sur la dangerosité des insecticides néonicotinoïdes et ne prend en considération ni les préoccupations des apiculteurs et des agriculteurs paysans, ni les attentes de la société civile.

LOBBYING CITOYEN

Face à des élus débordés et parfois peu au fait des problèmes environnementaux, ce travail d'information et de contre-lobbying citoyen est indispensable si nous voulons faire annuler ou empêcher le plus d’autorisations de mise sur le marché possible. POLLINIS maintient donc une veille tenace sur les nouvelles substances actives de pesticides qui sont autorisées par la Commission européenne selon des processus opaques et douteux. En plus du sulfoxaflor, nos ingénieurs agronomes ont ainsi découvert l’autorisation de mise sur le marché, le 8 octobre 2015, du flupyradifurone, un insecticide neuro-pertubateur nouvelle génération. Le combat continue pour en finir avec tous les pesticides tueurs d'abeilles, et aller vers une agriculture saine et propre, respectueuse de la nature et des pollinisateurs dont elle dépend !

POLLINIS a donc lancé une campagne de financement de ce projet pour pouvoir poursuivre le développement de l’outil. A ce jour, le projet a déjà reçu plus de 2 000 soutiens et l'objectif a été atteint ! Merci à ceux qui ont participé ! Le prototype devrait être testé dès le printemps.

Les frelons succombent en quelques dizaines de secondes à ce chauffage qui est contrôlé électroniquement pour éviter tout risque d’incendie.

> JE FAIS UN DON

JE FAIS UN DON

L'année 2016 démarre sur les chapeaux de roues : réévaluation à Bruxelles du moratoire partiel sur les néonicotinoïdes, rejet des amendements anti-néonics en France (dont deux amendements POLLINIS), préparation de la prochaine bataille à l'Assemblée nationale... Sans parler  des différents projets sur lesquelles nous travaillons depuis des mois – pour sauver l'abeille noire notamment.

Merci encore pour votre engagement, votre courage et votre soutien sans lesquels rien ne serait possible. Vos signatures aux pétitions nous confèrent une légitimité indispensable qui nous ouvre les portes des élus et des institutions : plus personnes n'ignore que POLLINIS, c'est plus d'un million de signataires contre les pesticides tueurs d'abeilles !

Vos dons nous confèrent une liberté d'action et de parole précieuse : dans ce combat que nous menons ensemble pour notre agriculture et les pollinisateurs dont elle dépend, nous n'avons de comptes à rendre qu'à vous, et à aucune entreprise, aucune institution.

> Pour en savoir plus sur ce projet et sur le frelon asiatique c’est ici.

France Inter Pollinis
Twitter
Facebook
Linked In Pollinis

Toutes les informations nécessaires pour permettre la transaction ne vous seront demandées qu'à la fin, sur le serveur ultra-sécurisé de la banque. POLLINIS vous garantit une totale confidentialité de vos données personnelles. Si les dons récoltés dépassent l'objectif fixé, POLLINIS se réserve le droit d'utiliser les excédents pour mener à bien d'autres campagnes pour la protection des pollinisateurs.

Please correct the following errors: