Conférence à Bruxelles / Néonicotinoïdes : vers une interdiction totale?

 

 

Logistique

Lieu : Parlement européen, Bruxelles

Date : 8h30-11h00, 7 novembre 2017

Parrainé par : Eric Andrieu, député européen (S&D, France)

Format : La conférence sera composée d’une session principale et de deux courtes interventions ouvrant et clôturant les discussions. La session principale sera composée d’un panel de cinq personnes. Elle sera présidée par un modérateur, débutera par les discours des intervenants, et sera suivie d’une discussion avec la salle sous forme de questions-réponses.

Cadre conceptuel

En vertu du règlement (UE) n°485/2013, entré en vigueur en décembre 2013, l’Union européenne a restreint l’usage de trois substances actives néonicotinoïdes, le thiaméthoxame, l’imidaclopride et la clothianidine, à certaines périodes de l’année et sur certaines cultures, en raison de leurs effets néfastes sur les abeilles.

L’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a été chargée par la Commission européenne d’examiner les études scientifiques publiées depuis 2012 et ayant trait aux impacts de ces pesticides sur la santé des abeilles, et de rédiger un nouvel avis scientifique permettant à l’exécutif européen de décider la fin, le prolongement ou l’élargissement de cette interdiction partielle. Une première version de ce rapport a d’ores et déjà été remise à la Commission européenne qui devrait soumettre au vote des États membres de l’UE une proposition législative en faveur d’une restriction draconienne de l’usage des trois néonicotinoïdes avant la fin de l’année 2017.

Il sera peut-être difficile de réunir une majorité d’États membres autour de ce projet, mais la question d’une interdiction de toutes les molécules ayant un effet sur les pollinisateurs et autres organismes auxiliaires dont dépendent la quantité et la qualité des productions agricoles qui nous nourrissent est désormais clairement posée à tous les États membres de l’Union européenne. La France a de son côté déjà pris cette décision historique, radicale et courageuse, en interdisant sur son territoire l’ensemble des pesticides contenant des néonicotinoïdes à partir de 2018.

L’objet de cette conférence sera de réunir des représentants de l’EFSA et de la Commission, du Parlement européen, des États membres, de la communauté scientifique et de la société civile, pour évoquer les conséquences techniques, sanitaires et environnementales liées à l’utilisation massive des insecticides néonicotinoïdes, et de débattre ensemble des faiblesses du système agricole qu’elles révèlent.

On se penchera ainsi sur la pertinence et la durabilité d’un système fondé sur une dépendance accrue aux pesticides systémiques, à partir du cas des semences enrobées aux néonicotinoïdes, pour évaluer le rôle que les institutions européennes devraient jouer pour impulser une transition vers un modèle de production capable de garantir à long terme la sécurité alimentaire des citoyens européens, tout en respectant leur santé et leur environnement.

Le ressentiment contre l’utilisation à grande échelle de pesticides dans toute l’Europe a permis à la pétition lancée en 2013 par POLLINIS demandant l’interdiction totale des néonicotinoïdes de recueillir plus de 1,2 million signatures de citoyens européens. En mars 2016, POLLINIS, une ONG française soucieuse de promouvoir un nouveau modèle agricole favorable aux pollinisateurs, a présenté cette pétition au Parlement européen. Cette même pétition a été présenté à la Commission européenne et à la Présidence estonienne du Conseil de l’UE en septembre 2017.

 

Programme

8h00-8h30 : ACCUEIL ET ENREGISTREMENT

8h30-8h45 : DISCOURS D’OUVERTURE

  • Eric Andrieu, Député européen, Porte-parole S&D à l’Agriculture et au Développement Rural, Parlement européen
  • Nicolas Laarman, Directeur général, POLLINIS

8h45-10h45 : SESSION PRINCIPALE

  • Eric Andrieu, Député européen, Porte-parole S&D à l’Agriculture et au Développement Rural, Parlement européen
  • Dr. Jean-Marc Bonmatin, Vice-Président, Task Force on Systemic Pesticides; Chercheur, Centre national de la recherche scientifique (CNRS)
  • Prof. Peter Neumann, Institute of Bee Health, Université de Berne; Président du groupe de travail sur les services écosystémiques, l’agriculture et les néonicotinoïdes, European Academies Science Advisory Council
  • Caspar A. Hallmann and Professor Hans de Kroon, Institute for Water and Wetland Research, Radboud University, auteurs de la récente étude “More than 75 percent decline over 27 years in total flying insect biomass in protected areas
  • Dr. Fabio Sgolastra, Chercheur, General and Applied Entomology, Department of Agricultural Sciences, Université de Bologne

10h45-11h00 : DECLARATIONS FINALES

  • Eric Andrieu, Député européen, Porte-parole S&D à l’Agriculture et au Développement Rural, Parlement européen
  • Nicolas Laarman, Directeur général, POLLINIS