Nouveaux tueurs d’abeilles : comment les lobbies agro-chimiques comptent-ils remplacer les néonicotinoïdes

Alors que la loi Biodiversité a été votée hier en France, interdisant les néonicotinoïdes en 2018 avec dérogations possibles jusqu’en 2020, POLLINIS tire le signal d’alarme : la loi permet le remplacement de ces molécules par d’autres, tout aussi nocives, et notamment le flupyradifurone et le sulfoxaflor, récemment autorisées par Bruxelles.

 

Notre article complet sur le sujet.

Comparaison entre les formules des néonicotinoïdes et du sulfoxaflor