Pollinisateurs sauvages

POLLUTION LUMINEUSE, APICULTURE URBAINE… MENACES SUR LES POLLINISATEURS DES VILLES

Les insectes butineurs ne sont pas l'apanage des seules prairies fleuries : dans les squares, sur les ronds points, les terrasses et les balcons, on trouve aussi une multitudes d'abeilles sauvages, de papillons, de mouches... Ces pollinisateurs urbains mais sauvages sont aussi menacés, notamment par la multiplication des ruches.

Date: 12 février 2019
Rond-point-de-nuit-pollinisateurs-sauvages-en-ville

Au cours des dernières décennies, la lumière diffusée par les villes, les routes et les industries a considérablement augmenté en Europe, et reste très peu réguléeBuglife. Or la nuit est la période d’activité de nombreux butineurs. La lumière nocturne va bouleverser leur cycle, perturbant leurs déplacements, leurs modes d’alimentation et de reproduction. Dans le cas des papillons de nuit, elle peut les attirer et les décimer par centaines.

L’apiculture urbaine, une menace pour les espèces sauvages

L’apiculture urbaine connait un essor sans précédent : plus de 3200 ruches ont été installées à Londres, plus de 1000 à Paris, (soit 50 millions d’abeilles domestiques, trois fois la densité moyenne en France presse.paris.fr). Mais les ressources florales étant limitées en ville, les abeilles entrent en concurrence pour la nourriture disponible avec les pollinisateurs sauvages www.besancon.fr. Plusieurs projets d’encadrement de l’apiculture urbaine, pour réduire ces risques, ont déjà émergé Charte de l’apiculture urbaine de Montréal mielmontreal.com.

Des sols artificialisés

L’artificialisation des sols a pris une ampleur nouvelle avec l’extension des zones péri-urbaines, y compris dans les petites villes. La création de zones commerciales et industrielles, de parkings, de nouveaux réseaux de transports et de logements dans les villes en croissance va bon train : à l’échelle nationale, 600 km2 sont artificialisés chaque année, soit l’équivalent d’un département français tous les dix ans blogs.mediapart.fr. La transformation de ces espaces réduit encore les lieux de vie des butineurs sauvages.

Rond-point-de-nuit-pollinisateurs-sauvages-en-ville

Privés d’habitats et de fleurs Locale, pollinifère et nectarifère, cf reco collectivités, la plupart de ces animaux sont condamnés, car ils ne peuvent parcourir de longues distances. A cela s’ajoute une gestion des espaces verts indifférente au sort des pollinisateurs.