Une Fête de l’abeille noire pour sauver notre butineuse locale

Rucher de Klébert SILVESTRE (président du CETA de Savoie). Vallée des Encombres, commune des Belleville.

La Fête de l’abeille noire est un événement populaire majeur visant à promouvoir la défense de l’abeille noire endémique de l’Ouest européen. Elle se tiendra du 16 au 17 septembre prochain dans la commune savoyarde des Belleville, au pied des Alpes.

La Fête de l’abeille noire 2017 est organisée sous l’égide de la Fédération Européenne des Conservatoires de l’Abeille Noire (FEdCAN), dont POLLINIS fait partie. Elle vise à informer sur l’abeille noire et sur les menaces qui pourraient entraîner sa disparition. Ainsi, le pollinisateur, présent des Pyrénées à la Scandinavie depuis plus d’un million d’années est menacé d’hybridation avec les sous-espèces d’abeilles sélectionnées et massivement importées. Ce problème majeur, entraîne la dilution génétique progressive de l’abeille noire. Une menace de plus pour notre abeille locale, qui souffre également des mêmes maux que ses cousines : pesticides, monoculture, artificialisation des terres, parasites et maladies.

Afin de communiquer de manière positive sur la nécessite de sauver l’abeille noire, la FedCAN organise chaque année la Fête de l’abeille noire. Elle se déroulera les 16 et 17 septembre prochains dans le cadre splendide de la vallée de des Belleville en Savoie, à 1450 mètres d’altitude. Cette fête populaire est devenue incontournable pour les amateurs, les apiculteurs et les curieux. Elle s’inscrit ainsi dans la tradition des mythiques Fêtes de l’abeille noire de l’association L’Arbre aux Abeilles qui ont lieu tous les deux ans à Pont de Monvert (Cévennes).

Rucher de Klébert SILVESTRE, Conservatoire de l’abeille noire, membre de la FEdCAN

Au programme :

Demandez le programme de la Fête de l’abeille noire

Programme détaillé à venir…

Découvrez le Conservatoire de l’abeille noire de Savoie

Le Centre d’études techniques apicoles de Savoie (CETA) reprend une expérience déjà conduite dans les décennies 1970 et 1980 de préservation de l’abeille noire locale qui, faute de relève, s’est éteinte avec la disparition des instigateurs de l’époque.

Pour ne pas perdre cette dynamique, il fut créé en 1998 une association indépendante et autonome qui se donnait pour objectif de répondre aux divers aspects techniques de l’apiculture locale, et plus précisément destinée à reprendre le travail de sélection de l’écotype alpin de l’abeille noire.

En montagne, cette dernière présente des caractéristiques apicoles intéressantes, comme la faible consommation hivernale, le développement rapide au printemps, une meilleure résistance aux maladies et l’aptitude au butinage par temps frais. L’apiculture montagnarde sédentaire participe à l’économie familiale et permet à l’ensemble du cheptel de conserver ses caractères génétiques. Malheureusement, sous l’effet de l’hybridation galopante, elle est aujourd’hui menacée de disparition.

Le CETA mène des actions de formation qui en 2009, ont été récompensée au niveau du Conseil Général par le prix du développement durable aux “Trophées de Savoie”.​ En 2016, le CETA a signé une convention tripartite avec une commune et le parc national de la Vanoise. Ce dernier finance l’analyse génétique de 350 ruches par le CNRS de Gif-sur-Yvette. La commune fournit un terrain , participe au financement de panneaux d’informations, et prévoit l’installation du premier musée en France spécifiquement dédié à l’abeille noire.

► Informations pratiques

Fête de l’abeille noire
16 et 17 septembre 2017
73440 Les Belleville/Saint-Martin-de-Belleville

Vous souhaitez apporter votre soutien à l’organisation de l’évènement?
Contactez Klébert Silvestre au 06 76 99 65 16 ou aksilvest@wanadoo.fr
Vous pouvez aussi vous inscrire à l’événement sur Facebook 

Rucher de fécondation du Conservatoire de l’abeille noire. Vallée des Encombres, commune des Belleville.