Pollinisateurs Sauvages

Soutien au projet scientifique Apiformes : les abeilles sauvages vous remercient

Grâce à votre générosité, le réseau scientifique APIFORMES poursuit le recensement des abeilles sauvages. Dans les jours qui viennent, partout en France, les élèves des lycées agricoles volontaires vont récolter des spécimens au filet à papillons dans les champs cultivés de leurs fermes écoles.

CATÉGORIES :
Date : 10 avril 2017

Recenser les abeilles sauvages tout en sensibilisant les futurs agriculteurs à leur importance cruciale pour l’agriculture : voilà le but du programme scientifique Apiformes. Lancé par l’INRA (Institut national de la recherche agronomique) et la Bergerie nationale en 2007, ce projet essentiel est régulièrement menacé, faute de moyens suffisants. Mais grâce aux dons de ses sympathisants, POLLINIS est parvenu à le soutenir depuis 2013.

akelei mit hummel

Les pollinisateurs sauvages aussi disparaissent en silence, victimes méconnues de l’agro-industrie, des pesticides et de la disparition des haies et des ressources alimentaires. Avec le soutien des citoyens, POLLINIS vole à leur secours.

Des dons salvateurs

Cet hiver, l’association a organisé avec succès une seconde demande de dons pour permettre la poursuite d’Apiformes, qui ne bénéficie plus du soutien financier du ministère de l’Écologie. Grâce à la mobilisation des citoyens, dans les semaines qui viennent, une étape cruciale va pouvoir débuter : les élèves agriculteurs des 23 lycées agricoles volontaires partout en France vont récolter à l’aide de filets à papillons les abeilles sauvages dans des champs cultivés. Elles seront ensuite envoyées à l’INRA d’Avignon pour identification.

A terme, ces captures devraient permettre d’analyser l’impact de chaque espèce sur la pollinisation des cultures.

Pollinisation et agriculture

Ces données sont primordiales car les abeilles sauvages, championnes de la pollinisation, sont aujourd’hui menacées par les pratiques agricoles (pesticides notamment) et la destruction de leurs habitats. Or leur disparition aurait non seulement un impact considérable sur la biodiversité animale et végétale, mais aussi sur la disponibilité et la diversité alimentaires, avec des conséquences néfastes sur la santé humaine… Il est donc urgent de connaître les abeilles sauvages pour pouvoir les sauvegarder.