Abeilles

RESTAURATION DU RUCHER DE SAINT-MAURICE habitat traditionnel des abeilles noires

POLLINIS se mobilise avec l’association cévenole L’Arbre aux Abeilles pour sauvegarder l’habitat traditionnel des abeilles noires en restaurant des ruches tronc. La Fête de l’abeille noire, le 7 novembre dernier, a été l’occasion de réunir de nombreux partenaires mobilisés par ce chantier patrimonial du rucher ancestral de Saint-Maurice.

CATÉGORIES :
Date : 20 novembre 2015
Inauguration-panneau

Le 7 novembre dernier, en marge de la Fête de l’abeille noire, la fin de la restauration du rucher-tronc de Saint-Maurice-de-Ventalon a été célébrée avec l’inauguration d’un panneau explicatif. Au côté de Paul Chapelle, doyen des apiculteurs cévenols, étaient présents notamment Jean-Paul Velay, maire de la commune, Nicolas Laarman, délégué général de Pollinis et Yves-Elie Laurent, président de l’association L’Arbre aux Abeilles qui a entrepris ce chantier patrimonial en 2013.

Accessible depuis la route, ce rucher ancestral d’une trentaine de ruches-troncs a repris vie grâce à l’aide de bénévoles venus des quatre coins d’Europe et de France. Ils ont notamment réparé les anciennes ruches et l’amphithéâtre, et creusé de nouvelles. Une ruche-tronc est fabriquée à partir de troncs de châtaigniers évidés, puis coiffés d’une « lauze », une dalle de schiste plate. L’aubier de ces arbres – la partie tendre et blanche juste sous l’écorce – a la particularité d’être riche en tanins qui repoussent les parasites de manière naturelle, ce qui fait que le bois reste imputrescible même lorsque l’arbre est mort.

Le rucher-tronc de Saint-Maurice-de-Ventalon restauré.

Les premiers apiculteurs de la région ont ainsi utilisé les châtaigniers, très présents dans les Cévennes, pour fabriquer des ruches-troncs solides et durables, abris des abeilles noires, elles-mêmes présentes ici depuis des millénaires.

Placé sur la route et traduit en anglais, le panneau explique la démarche des apiculteurs cévenols qui travaillent avec l’abeille noire, ainsi que les conditions idéales que présentent le rucher-tronc et son environnement pour la prospérité des butineuses locales. Réalisé grâce à l’association L’Arbre aux abeilles et ses partenaires (communes de Fraissinet-en-Lozère, du Pont-de-Montvert, POLLINIS, Vins Colombo, Fondation Patrimoine…) il met aussi en perspective les pratiques apicoles d’hier et d’aujourd’hui, transmises de génération en génération, dans le respect de cette abeille noire libre et indépendante, avec laquelle l’apiculteur pactise sans l’asservir, récoltant le miel avec parcimonie et raison.

Photo-de-groupe-inauguration
L’inauguration a rassemblé (de gauche à droite) : Grégoire GAUTIER, chef de service Développement durable du Parc national des Cévennes Jean-Paul VELAY, maire de Saint-Maurice de Ventalon Gilbert VELAY Sophie PANTEL, présidente du conseil départemental de la Lozère Paul CHAPELLE, doyen des apiculteurs Yves-Elie LAURENT, président de L’Arbre aux Abeilles Nicolas LAARMAN, délégué général de POLLINIS