Abeilles / Agriculture et Pesticides

UNE QUARANTAINE D’EURODÉPUTÉS REÇOIVENT OFFICIELLEMENT LA PÉTITION #STOPNEONICS

Plus d’un million de signatures, pour une interdiction totale des pesticides néonicotinoïdes en Europe, ont été consignées au cœur du Parlement européen, dans dix volumes, et exposées sur un stand à deux pas de l’hémicycle. Parallèlement, POLLINIS a pu multiplier les rencontres avec les eurodéputés et leurs équipes.

CATÉGORIES :
Date : 17 mars 2016

Pour remettre la pétition #StopNeonics aux eurodéputés, l’équipe de POLLINIS a organisé cet événement du 7 au 10 mars 2016, alors que tous les parlementaires se retrouvaient au Parlement en session plénière. Grâce au soutien de l’eurodéputée Jytte Guteland (S&D), POLLINIS pu faire entendre la voix de plus d’un million de citoyens européens auprès des législateurs pour qu’ils œuvrent à leur tour pour la suppression totale et définitive des pesticides néonicotinoïdes en Europe.

Cette pétition, lancée des 2012, l’année de la fondation de POLLINIS, a rassemblé par vagues successives en 4 langues et dans plus de 15 pays à travers l’Europe 1 042 972 signataires uniques. Et elle n’est pas encore clôturée.

Au cours de cette semaine intense, l’équipe de POLLINIS a proposé aux membres du Parlement européen (MEP) de recevoir officiellement la pétition, et de s’engager publiquement pour une interdiction totale des néonics. Une quarantaine de membres ont ainsi accusé réception de la pétition StopNeonics, et une trentaine se sont même engagés en acceptant d’être pris en photo avec l’inscription « Je suis pour un moratoire total sur les néonicotinoïdes ».

la liste des membres du PArlement européen qui se sont engagés

Parallèlement, l’équipe – forte de ce million de signatures – a pu multiplier les rencontres avec les eurodéputés et leurs équipes afin de discuter de cet enjeu crucial pour l’avenir de l’agriculture, et des éventuelles possibilités d’action commune. Le moratoire partiel européen sur les néonics, largement insuffisant, est en cours de révision par la Commission européenne qui devrait donner son avis cet automne quant à sa reconduction et sous quelles conditions.

Bien entendu, l’action de POLLINIS ne s’arrête pas là. Le combat se poursuit sur deux fronts :

– Pour faire pression sur la Commission européenne pour une interdiction totale des neonics, POLLINIS demande à tous ceux qui ne l’ont pas encore fait de :

JE SIGNE LA PÉTITION

– En France, dans le cadre du Projet de loi Biodiversité, qui est soumis au vote en seconde lecture jusqu’à aujourd’hui 17 mars 2016 à l’Assemblée Nationale, les députés français doivent décider s’ils votent ou non les amendements instaurant l’interdiction des néonics en janvier 2017 ou janvier 2020. Il s’agirait là aussi d’un signal fort envoyé à la communauté européenne, par lequel la France prendrait une position de leader et de modèle en Europe. Pour continuer de faire pression sur vos députés jusqu’au dernier moment avant le vote :

ENVOYEZ LEUR DIRECTEMENT UN MESSAGE GRÂCE À NOTRE FORMULAIRE