Abeilles / Pollinisateurs Sauvages

GeoNest : POLLINIS lance une appli pour signaler les nids de frelons asiatiques

En parallèle de son appareil de destruction sans chimie des nids, HeatNest, POLLINIS a développé une application, GeoNest, pour localiser et signaler les nids. Elle est désormais disponible en ligne. Les données recueillies seront transmises au Muséum national d’histoire naturelle, en charge du suivi de cet insecte invasif en France.

CATÉGORIES : /
Date : 1 juillet 2020
geonest-nids-nantes

GeoNest permet de visualiser les nids signalés autour d’un point choisi. Ici, les nids signalés dans un rayon de 100 km autour de Nantes fin 2019, dans la phase de test de l’application.


Appelés sur le terrain pour détruire un nid de frelons asiatiques, les désinsectiseurs peinent parfois à le repérer. Le signalement qu’ils en ont reçu, en général par téléphone, est trop souvent imprécis. Pour faciliter la lutte contre cet insecte invasif, qui menace les ruchers et les pollinisateurs sauvages, et grâce au soutien de ses donateurs, POLLINIS a développé GeoNestAnciennement InfoNid. Disponible sur
app.geonest.org/
, un outil de géolocalisation et de signalement de nids de frelons asiatiques.

Une première version est désormais disponible à destination des désinsectiseurs. Elle permet à tout utilisateur de visualiser sur une carte tous les nids déjà signalés, puis d’en ajouter un nouveau. Pour cela, l’appli fournit des informations sur le frelon asiatique, le frelon européen et les guêpes et leurs nids respectifs afin d’aider les particuliers et non-experts à les différencier. L’application permet alors de géolocaliser le nid, automatiquement ou manuellement, puis d’ajouter une ou plusieurs photos et vidéos pour une meilleure reconnaissance, et de renseigner quelques données supplémentaires utiles : support (arbre, mur, etc.), diamètre et hauteur. Enfin, GeoNest permet de demander l’intervention de désinsectiseurs locaux. Ces derniers peuvent alors retrouver facilement le nid grâce aux informations détaillées fournies dans l’application.

La partie réservée aux « pros » leur permet ensuite de valider ou corriger les informations sur le nid (type de nid, état, taille, hauteur…), de confirmer la neutralisation du nid et de faire un retour sur les conditions de leur intervention (température, conditions de vent, difficultés particulières…). Les données ainsi fournies par les professionnels permettront d’en savoir plus sur les circonstances favorables à l’efficacité de l’appareil de destruction des nids, HeatNest, développé par POLLINISLire notre dépêche« Des professionnels signent des partenariats avec POLLINIS pour expérimenter HeatNest ». Cette application « universelle » est utilisable via n’importe quel smartphone, tablette ou ordinateur, quel que soit son système d’exploitation (iOS, Android, etc.).

Des données pour la science

Par ailleurs, POLLINIS a signé une convention avec le Muséum national d’histoire naturelle (MNHN), institution responsable du suivi de la colonisation du territoire français par le frelon asiatique. Le MNHN est chargé de rapporter régulièrement à l’Union européenne la progression de l’insecte dans l’Hexagone. Et celle-ci est très rapide : 60 km/an. Détecté pour la première fois en France dans le Lot-et-Garonne en 2004, Vespa velutina a gagné en quinze ans tout le territoire français. En janvier 2020, seuls le Bas-Rhin, le Territoire-de-Belfort et la Corse semblaient encore épargnés. On retrouve aussi désormais le frelon asiatique en Espagne, au Portugal, en Italie, en Belgique, aux Pays-Bas, en Allemagne et jusqu’en Angleterre.

GeoNest a donc été conçu pour que les signalements enregistrés dans l’application soient récupérées automatiquement par le MNHN. « Les données issues de GeoNest, parce qu’elles auront été validées par des professionnels, seront une source d’information plus précise et fiable que celles apportées par les particuliers », se réjouit Quentin Rome, responsable Frelon asiatique et Hyménoptères au MNHN.