Lettre collective à Stella Kyriakides, commissaire européenne à la Santé

CATÉGORIES :
Date : 11 mars 2020

Une coalition d’ONG, dont POLLINIS, demande à la Commission européenne de ne pas autoriser l’importation de produits agricoles traités avec des pesticides interdits dans l’UE. L’enjeu est essentiel pour protéger la santé publique, l’environnement, et atteindre les objectifs du Green Deal européen. Par ailleurs, les agriculteurs de l’Union ne doivent pas être exposés à une concurrence déloyale de l’étranger, dans la perspective de la mise en oeuvre du Green Deal.

La Commission est en effet sous pression depuis plusieurs années pour autoriser des produits importés contenant des résidus de certains pesticides interdits en Europe. Une quinzaine de pays, dont les Etats-Unis et le Canada, et les représentants de l’agrochimie, exigent une marge de tolérance, concernant les limites maximales de résidus (LMR) contenus dans leurs produits agricoles.

Le règlement européen stipule pourtant clairement qu’aucune tolérance à l’importation ne peut être fixée pour les pesticides que l’Union européenne a interdit afin de protéger la santé publique. Cette approche devrait être étendue aux pesticides interdits pour des raisons environnementales.

La Commission devrait donc s’efforcer d’exclure tous les résidus de pesticides pour lesquels des effets nocifs sur la santé humaine ou animale ou des effets inacceptables sur l’environnement ne peuvent être exclus.