fbpx

Abeilles / Agriculture et Pesticides

LOI BIODIVERSITÉ : LES AMENDEMENTS « STOP NÉONICS » DISCUTÉS À L’ASSEMBLÉE NATIONALE

L’examen en deuxième lecture du Projet de loi “Biodiversité” commence aujourd’hui en séance à l’Assemblée Nationale. Parmi les amendements déposés par les députés, 25 concernent les néonicotinoïdes. Les arguments avancés par les lobbies agrochimiques et agro-industriels sont bien présents. POLLINIS fait le point.

CATÉGORIES :
Date : 15 mars 2016
Palais_Bourbon_Assemblée_nationale2-3

Les groupes PS, LR, UDI et Radicaux se sont mobilisés sur le sujet et formulent plusieurs propositions pour sécuriser, repousser ou encore supprimer l’interdiction des néonicotinoïdes. Certains proposent d’interdire les néonics en 2020, après les prochaines élections présidentielles, plutôt qu’en 2017 comme c’est prévu actuellement dans le texte du projet de loi, après la réintroduction de la mesure Stop Neonics lors de l’examen en commission.

Plusieurs députés PS, les mêmes qui ont réintroduit l’interdiction (Gérard Bapt, Delphine Batho, Geneviève Gaillard…), ont déposé des amendements qui maintiennent ou repoussent un peu l’interdiction des néonics, mais qui ont été modifiés pour tenir compte du compromis proposé par le gouvernement pour éviter un rejet pur et simple en séance.

Il faut avoir en tête qu’une majorité de députés espèrent encore supprimer purement et simplement l’interdiction des néonics sur la base des arguments avancés par les lobbies agrochimiques et agro-industriels : la mesure serait incompatible avec le droit européen ; elle risquerait de fragiliser les agriculteurs. Autant d’arguments contre lesquels POLLINIS s’insurge depuis les débats et qui sont très bien décryptés dans ce très bon article du Monde.

Voici le détail des amendements sur les néonicotinoïdes déposés par les députés (Amendements à l’article 51 quaterdecies) :

Palais_Bourbon_Assemblée_nationale2-3

Grâce à la mobilisation exceptionnelle des citoyens et des électeurs qui ont fait pression directement sur les députés, la cause des abeilles, de l’agriculture et de la nature a énormément progressé en France ces derniers mois. C’est la grande leçon que nous pouvons tirer du débat qui a lieu en ce moment même à l’Assemblée Nationale. Ne lâchons rien : nous sommes en train de gagner ensemble la bataille des idées !