Abeilles / Agriculture et Pesticides

MORATOIRE SUR LES NÉONICOTINOÏDES : LES FRANÇAIS INTERPELLENT LEURS DÉPUTÉS

En janvier 2013, la députée Laurence Abeille déposait une proposition de résolution pour interdire immédiatement les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles en France. Parce qu’il était vital que ce moratoire sur les pesticides tueurs d’abeilles soit appliqué le plus vite possible, POLLINIS a immédiatement lancé une action.

CATÉGORIES :
Date : 26 février 2013
depute-laurence-abeille

Pour que le plus grand nombre de personnes interpellent leur député et lui demande de soutenir la proposition de résolution de Mme Abeille, pendant tout un mois, les 577 députés français ont reçu chacun, directement sur leur boîte aux lettres électronique, des milliers d’email envoyés par leurs électeurs ! Résultat : ce projet de moratoire, loin d’être balayé d’un revers de main comme c’est souvent le cas, s’est au contraire imposé comme une nécessité et a fait son chemin, bataille après bataille, jusqu’à la Commission Européenne.

Depuis plusieurs mois déjà, la bataille faisait rage, en France et au niveau européen, entre d’un côté les associations et les citoyens qui demandaient de concert l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes, reconnus toxiques pour les abeilles par plusieurs dizaines d’études scientifiques – et de l’autre côté, les lobbies des grandes multinationales agrochimiques, qui faisaient pression sur les institutions pour continuer à vendre leurs produits.

En France, la députée Laurence Abeille décide de prendre le problème à bras le corps et dépose une proposition de résolution pour interdire immédiatement, sur le sol français, les pesticides néonicotinoïdes dangereux pour les abeilles.

Une initiative inespérée !

Immédiatement, POLLINIS apporte son soutien à ce projet de moratoire salutaire pour notre avenir alimentaire à tous. L’association lance une grande campagne auprès de ses sympathisants pour leur demander d’interpeller au plus vite leur député, pour lui demander de soutenir la proposition de Mme Abeille.

Mission réussie : tout au long du mois de février, les 577 députés français ont reçu dans leurs boîtes email des centaines de milliers de messages de leurs électeurs leur demandant de soutenir la proposition de moratoire sur les pesticides tueurs d’abeilles. Et ils ont été nombreux à répondre à leurs électeurs !

En parallèle, suite à une série de mobilisations massives au niveau européen, la Commission européenne avait elle aussi entamé un processus de moratoire sur les pesticides néonicotinoïdes. Mais les lobbies agrochimiques très puissants et organisés à Bruxelles étaient en passe de tuer dans l’oeuf ce projet.

depute-laurence-abeille
Les 577 députés français ont reçu chacun, directement sur leur boîte au lettre électronique, des milliers d’email envoyés par leurs électeurs pour leur demander de soutenir le projet de moratoire sur les pesticides-tueurs d’abeilles présenté par la député Laurence Abeille – ici en séance à l’Assemblée Nationale.

 

D’où la nécessité pour POLLINIS de se battre sur deux fronts : si les lobbies gagnaient la bataille en Europe, nous avions déjà un coup d’avance sur eux en France pour les empêcher de sévir au niveau national ! La Commission européenne a finalement décidé de mettre son projet de moratoire à l’ordre du jour, et c’est une autre bataille qui s’est ouverte, cette fois au niveau européen, pour empêcher les lobbies agrochimistes de saboter le projet…