Abeilles / Agriculture et Pesticides

Victoire historique : le Parlement vote en faveur d’une interdiction des néonics !

Après 5 ans de travail et une mobilisation exceptionnelle des 1,3 million de citoyens européens qui soutiennent et financent ses actions, POLLINIS et les autres organisations partenaires de la Bee Coalition ont obtenu un engagement historique du Parlement européen en faveur d’une interdiction totale des pesticides tueurs d’abeilles en Europe.

Date : 1 mars 2018

Le 1er mars 2018, dans le cadre du vote sur le Projet d’Initiative 2017/2115(INI) Perspectives et défis pour le secteur apicole de l’Union européenne, le Parlement européen a voté en séance plénière en faveur d’une interdiction totale des insecticides néonicotinoïdes en Europe (560 votes pour, 27 votes contre et 28 abstentions). Après 5 ans de travail ininterrompu, et une mobilisation exceptionnelle des 1,3 million de citoyens européens qui soutiennent et financent ses actions, POLLINIS et les autres organisations partenaires de la Bee Coalition ont obtenu un engagement historique du Parlement européen en faveur d’une interdiction totale des pesticides tueurs d’abeilles en Europe.

C’est une victoire importante pour les nombreux chercheurs et associations qui ont oeuvré avec POLLINIS et oeuvrent encore aujourd’hui pour une interdiction totale et sans restriction des insecticides systémiques : le Parlement européen s’est enfin décidé à adopter une position ferme qui tienne compte des très nombreuses études et rapports scientifiques décrivant la toxicité létale et sublétale des néonicotinoïdes pour les pollinisateurs et pour l’ensemble des chaînes trophiques. Les parlementaires européens confirment ainsi le bien-fondé de la décision prise par la France d’interdire tous les néonicotinoïdes sur son territoire dès septembre 2018.

« Ce texte tombe à pic ! », a rappelé Nicolas Laarman, Délégué général de POLLINIS : « Juste après la publication du rapport de l’EFSA le 28 février 2018 confirmant les effets toxiques pour les abeilles des trois molécules néonicotinoïdes ayant déjà fait l’objet de restriction d’usage en 2013. La Commission européenne était sur le point de proposer un moratoire sur ces trois molécules… Elle va devoir aller plus loin pour tenir compte de la résolution votée par les parlementaires européens qui demandent désormais une interdiction totale de TOUS les néonicotinoïdes. C’est une grande victoire pour les abeilles !  »

POLLINIS souligne toutefois le besoin de rester vigilant dans les mois à venir en attendant de voir sous quelles conditions et avec quelles restrictions les néonicotinoïdes vont être interdits. L’association continue à se battre contre les « néonicotinoïdes cachés » et les nouveaux pesticides tueurs d’abeilles déjà autorisés ou en passe de l’être. La formule chimique des nouveaux pesticides comme le Sulfoxaflor est semblable à celle des néonicotinoïdes et leur mode d’action est exactement le même : ils attaquent le système nerveux des insectes, entraînant la paralysie et la mort. Tout comme les néonicotinoïdes, ces pesticides sont également systémiques : ils sont transportés par la sève de la plante au fur et à mesure de sa croissance, jusque dans le pollen et dans le nectar des fleurs. En d’autres termes ils sont tout aussi dangereux, ce sont des néonicotinoïdes qui ne disent pas leur nom.

POLLINIS, qui compte plus 1,3 million de sympathisants, avait lancé sa première campagne #StopNeonics dès le mois de mai 2012. Elle se bat depuis pour obtenir une interdiction totale des pesticides néonicotinoïdes et de tous les autres tueurs d’abeilles au niveau européen.