Protéger les pollinisateurs, essentiels à l’être humain

nature1.4 milliard d’emplois dépendent directement de la pollinisation pour la fécondation de nombreux fruits et légumes. Telles sont les conclusions édifiantes d’une étude internationale publiée hier dans la prestigieuse revue scientifique Nature qui s’intéresse au rôle économique de la pollinisation. 

► 3/4 des cultures mondiales sont directement dépendantes des pollinisateurs. Ces cultures (arbres fruitiers, semences, fruits à coque, café, cacao…) sont essentielles pour l’équilibre alimentaire humain, apportant vitamines A, C, calcium et acide folique, rappellent les scientifiques : “La perte des pollinisateurs pourrait susciter une recrudescence substantielle de maladies”. La plupart des pollinisateurs sont des insectes (abeilles, papillons…), mais ce groupe inclut aussi certains oiseaux, chauves-souris et lézards.

► 9 % des abeilles (20.000 espèces, chargées de polliniser plus de 90 % des grandes cultures mondiales) sont menacées d’extinction. Idem pour les papillons.

Les auteurs de l’étude appellent à prendre des mesures pour protéger les pollinisateurs des mauvaises pratiques agricoles : remplacer les pesticides par des techniques naturelles, planter des allées de fleurs entre les semences, assurer une rotation des cultures, restaurer des zones de floraison sauvage pour accueillir ces insectes.

Pour agir pour la protection des pollinisateurs, vous pouvez signer nos pétitions :

►  POLLINIS lutte pour préserver l’abeille locale avec la Fédération européenne des Conservatoires de l’abeille noire. L’abeille noire est une formidable réserve de biodiversité. Signez la pétition

POLLINIS lutte pour empêcher toute nouvelle autorisation de substances tueuses d’abeilles, les “néonics cachés”. Signez la pétition