Sauver les abeilles locales de toute urgence

Le contexte

Apis mellifera est l’abeille à miel naturellement présente en Europe depuis des millénaires. Au fil de l’évolution, elle s’est décliné en plusieurs sous-espèces d’abeilles1 locales qui ont acquis des capacités inégalées de pollinisation et d’adaptation à l’environnement. Ces qualités font d’elles, dans leur aire naturelle de répartition, les pollinisateurs les plus performants des plantes sauvages ainsi que des cultures. Ces abeilles sont aujourd’hui menacées par les pratiques de l’agriculture conventionnelle : usage des pesticides, monocultures à perte de vue, et destruction des haies qui raréfie les ressources florales… Pour compenser les pertes dans leurs cheptels, les apiculteurs ont recours à des importations d’abeilles originaires de pays variés. Celles-ci s’hybrident avec les abeilles locales rescapées, mais créent des nouvelles générations hybrides2

inadaptées à leurs nouvelles conditions de vie, ce qui accélère encore le déclin des populations. L’extinction de ces abeilles locales signerait la perte de maillons indispensables de nos écosystèmes.

Lire la suite
Les problèmes

Depuis une trentaine d’années, en France et aux quatre coins de l’Europe, des scientifiques alertent sur cette situation critique, et des groupes d’amoureux des abeilles locales se sont formés pour défendre ces précieux pollinisateurs. Ils ont créé des conservatoires : des zones où ils tentent de protéger les écotypes locaux d’abeilles mellifères, où ils essayent d’élever des colonies locales à l’abri des abeilles d’importation. Mais ces conservatoires ne bénéficient d’aucun statut officiel. Ils sont donc à la merci de l’introduction d’abeilles et de reines étrangères qui peuvent à tout moment mettre à mal des années de travail de protection et menacer la survie des dernières populations d’écotypes locaux d’Apis mellifera.

Lire la suite
Nos solutions

POLLINIS, avec l’aide de ses donateurs, vient en aide à ces structures associatives fragiles que sont les conservatoires d’abeilles locales4. Mais seule la loi peut leur donner une existence officielle, y interdire l’installation ou la transhumance de colonies non indigènes et imposer des sanctions dissuasives à celles et ceux qui transgresseraient ces règles. C’est pourquoi POLLINIS milite auprès des institutions à Bruxelles et en France pour obtenir une protection juridique des conservatoires. Notre démarche, soutenue par des dizaines de milliers de citoyens, a déjà permis la prise en compte de cette question par le Parlement européen5. Aujourd’hui, c’est un engagement de la Commission européenne6, organe exécutif de l’Union, et un engagement de chaque État membre, qui est nécessaire pour transformer en acte cette volonté de sauver les abeilles locales, exprimée par les citoyens et leurs représentants.

Lire la suite

En savoir plus

TOUTES NOS PUBLICATIONS SUR LES ABEILLES LOCALES
Toutes les Actus #sauvonslabeillelocale
9 décembre 2019

POLLINIS mobilise à nouveau une coalition #SaveLocalBees et les citoyens pour demander à la Commission européenne et aux États membres des mesures concrètes pour protéger les Conservatoires

1 mars 2018

Sous la pression de POLLINIS et de dizaines de milliers de citoyens, le Parlement européen vote un texte en faveur de la protection des abeilles locales

21 octobre 2016

POLLINIS lance une première campagne réclamant la protection des conservatoires d’abeille noire

21 décembre 2015

POLLINIS participe à la création de la Fédération européenne des Conservatoires de l’abeille noire (FEdCAN)