Abeilles

La Commission européenne oublie la protection des abeilles locales

Ce jour, la Commission européenne vient de réagir à l'initiative votée quelques mois plus tôt par le Parlement européen, réclamant un soutien à la filière apicole, et des mesures de protection des abeilles locales. Mais dans sa réponse, la Commission omet totalement cette demande des eurodéputés. Oubli, mépris ?

CATÉGORIES :
Date : 23 juillet 2018

Les abeilles sont menacées, les abeilles locales en particulier. Et les députés européens en ont pris conscience. Mais pas la Commission européenne, semble-t-il.

Faisant suite à l’initiative votée le 1er mars 2018 par les eurodéputés concernant l’avenir du secteur apicole dans l’Union, elle réagit quelques mois plus tard par une « Analyse/évaluation succincte » et une « Réponse à ces demandes et aperçu des mesures que la Commission a prises ou envisage de prendre »Lire sur le site du Parlement européen.. Ce texte de six pages reprend en effet certains points soulevés par le Parlement : évaluation des dangers des pesticides pour les abeilles, lutte contre les miels frelatés, étiquetage de l’origine des miels… mais ne prévoit aucune nouvelle mesure pour renforcer la législation européenne en la matière.

Commission Européenne
La Commission européenne ignore les demandes du Parlement concernant la protection des abeilles locales. ©karaboux – stock.adobe.com

Et surtout, il omet totalement les trois demandes que les eurodéputés avaient pris soin d’inclure concernant les abeilles locales : « la nécessité de préserver le caractère précieux du patrimoine génétique, de la diversité et de la capacité d’adaptation des populations d’abeilles locales endémiques […] », « la protection juridique et le soutien financier accordés aux écotypes et populations locaux d’abeilles domestiques […] », « utiliser tous les moyens possibles pour protéger les espèces locales et régionales d’abeilles mellifères (souches d’Apis mellifera) contre la propagation indésirable d’espèces exotiques envahissantes ou naturalisées ayant une incidence directe ou indirecte sur les pollinisateurs […] ».

C’est pourquoi associations de protection des abeilles locales, apiculteurs et chercheurs spécialistes de ces insectes pollinisateurs n’ont d’autre choix que de monter à nouveau au créneau pour réclamer d’urgence la prise en compte de ces préoccupations légitimes.

Pour en savoir plus sur cette mobilisation : www.save-local-bees.org