Les années 60 ont connu l’avènement d’un nouveau modèle agricole : l’agriculture intensive. Soutenu par les pouvoirs publics, et promu par l’industrie chimique, ce mode de production promettait de nourrir le monde, avec ses monocultures à perte de vue, ses variétés à haut rendement boostées par les intrants, ses sols travaillés par des engins lourds.

Soixante ans ans plus tard, le bilan est catastrophique : les terres sont érodées et rendues stériles. Les micro-organismes de l’humus et les auxiliaires des cultures, notamment les pollinisateurs, ont été décimés. Déversées année après année dans les champs, les molécules toxiques contaminent les sols, les eaux, l’air, elles détruisent la biodiversité, et rongent les écosystèmes.

Les agriculteurs sont pris dans un cercle vicieux : pour continuer à produire sur des sols mourants, ils mettent leurs plantes maladives sous perfusion, abreuvées toujours plus d’engrais de synthèse, et toujours plus de pesticides. La filière agricole est prise dans l’engrenage de la dépendance à la chimie. Tandis que les agriculteurs sont les premières victimes de l’exposition à ces substances, devenues un véritable problème de santé publique qui touche l’ensemble de la population.

L’échec de ce modèle n’est pas seulement inquiétant, la pérennité même de la sécurité alimentaire est désormais en jeu. L’hécatombe des pollinisateurs, en déclin dans toute l’Europe, met en péril la production de 75 % des espèces végétales destinées à l’alimentation.

Une catastrophe environnementale

UN SYSTÈME INEFFICACE ET VERROUILLÉ

Campagnes

sdhi-campagne-pour-site-aspect-ratio-340x200

Scandale SDHI !

Pour un moratoire immédiat sur les SDHI tueurs d'abeilles, interpellez le Président de la République !

Contre-lobbying

abeille-sauvage-lavande-cc0-aspect-ratio-340x200

Toxicité des pesticides

La France doit réformer d'urgence son système d'évaluation des pesticides avant leur mise sur le marché.

Projets

accroupis-dans-les-salades-aspect-ratio-340x200

Terres de pollinisateurs

Ils inventent l’agriculture de demain, sans pesticide et favorable aux pollinisateurs : rencontres.