Agriculture et Pesticides

Coalition européenne pour une réforme du système d’évaluation des pesticides

POLLINIS, avec la coalition « Citoyens européens pour la science dans la réglementation des pesticides », aux côtés d’une centaine d’organisations de la société civile, d’experts scientifiques et de citoyens européens demande une réforme du système d'évaluation des pesticides, qui échoue dans sa mission de protection.

Date : 5 novembre 2018

Afin d’interpeller la Commission européenne et les différents Etats membres de l’Union européenne, POLLINIS a rejoint cette coalition et participe au lancement de son manifeste pour exiger une réforme en profondeur du système d’évaluation de l’impact des pesticides.

« Le modèle actuel d’évaluation du risque des pesticides ne parvient pas à protéger efficacement les citoyens européens et la biodiversité, déclare Nicolas Laarman, délégué général de l’ONG POLLINIS. Si l’on veut réellement enrayer le déclin des pollinisateurs et protéger nos concitoyens, il faut de toute urgence réformer la réglementation de mise sur le marché de ces produits, et mener une politique courageuse et ambitieuse vers la transition agroécologique. »

 

A l’heure actuelle, les firmes de l’agrochimie pèsent de tout leur poids sur l’homologation de leurs produits : elles rédigent elles-mêmes les protocoles de tests qu’elles doivent suivre, caviardent leurs études pour protéger leur secret d’affaires, placent leurs représentants parmi les experts des agences d’évaluation…

Malgré l’accumulation d’études démontrant le déclin alarmant de la biodiversité, notamment des insectes pollinisateurs, le système actuel d’homologation échoue dans sa mission de protection des citoyens et de l’environnement.

Les politiques doivent fonder leurs décisions sur des données scientifiques exhaustives, indépendantes, et publiques. L’ensemble du processus d’homologation doit pouvoir être vérifié par la communauté scientifique et la société civile, afin de s’assurer de l’intégrité et de l’indépendance de la prise de décision.