Abeilles / Agriculture et Pesticides

Néonicotinoïdes : les sympathisants de POLLINIS interpellent leurs sénateurs

POLLINIS lance une campagne d’emailing sans précédent qui permet aux citoyens d'envoyer un message à leurs sénateurs pour demander le maintien de l'interdiction des néonicotinoïdes au projet de loi Biodiversité. Les sénateurs reçoivent dans leur boîte mail un message recensant les signataires de leur département qui ont participé.

Date : 18 juin 2015

Alors que les sénateurs s’apprêtent à examiner en commission du Développement durable les 6 et 7 juillet prochains le projet de loi Biodiversité, POLLINIS lance une campagne inédite auprès de ses sympathisants leur permettant d’envoyer un message à leurs sénateurs pour le maintien de l’amendement « Stop Néonics ».

Chaque matin, les sénateurs reçoivent dans leur boîte mail un message recensant les signataires de leur département qui ont participé à la campagne de POLLINIS, la liste s’allongeant chaque jour. Déjà 99 793 personnes ont ainsi interpellé leurs élus à ce jour.

L’amendement « StopNéonics », adopté à l’initiative des députés PS Delphine Batho et Gérard Bapt par l’Assemblée nationale le 19 mars dernier, propose d’interdire en France au 1er janvier 2016 l’usage des néonicotinoïdes. La communauté scientifique internationale ne cesse de pointer la toxicité de ces pesticides pour les abeilles, mais aussi pour tout lécosystème : oiseaux, papillons, abeilles sauvages, mouches, lombrics… Les néonicotinoïdes sont pourtant utilisés dans plus de 85% des grandes cultures en Europe.

Alors que l’amendement « Stop Néonics » sera également débattu en séance publique au Sénat en octobre prochain – quelques semaines avant que La France n’accueille la conférence mondiale sur le climat COP21 – POLLINIS, mouvement citoyen qui milite pour placer la société civile au centre du débat sur l’agriculture, n’aura de cesse d’interpeller les élus français et européens pour l’interdiction des néonics.

Voir la campagne