Abeilles / Pollinisateurs Sauvages

Le gouvernement français doit interdire les OGM issus du forçage génétique

En l’absence de connaissances suffisantes, de cadre juridique adéquat et de débat transdisciplinaire sur les risques liés au forçage génétique, POLLINIS demande au gouvernement français d'interdire la dissémination dans la nature de tout OGM issu de cette technique, y compris les essais en plein champ.

CATÉGORIES :
Date : 12 octobre 2020

Le forçage génétique (« gene drive » en anglais) est une nouvelle manière d’utiliser la transgénèse (l’incorporation d’un gène étranger dans le génome d’un être vivant) grâce à une technique récente de modification génétique appelée CRISPR/Cas9. Cette technique permet de prendre le contrôle des lois de l’hérédité naturelle chez les organismes sexués – de certaines levures aux animaux sauvages et domestiques – en garantissant qu’un trait génétique volontairement introduit soit transmis à l’ensemble d’une population, voire à l’espèce tout entière, en quelques générations.

Cette approche se distingue des OGM classiques, soumis à la sélection naturelle, pour lesquels la dispersion des gènes modifiés n’est pas un objectif. Avec les organismes génétiquement « forcés », conçus pour échapper à la sélection naturelle, l’objectif est qu’ils se dispersent le plus largement et le plus rapidement possible pour modifier ou exterminer toute une population. Cette technique aura des conséquences immenses sur la santé, la faune, la flore, la production alimentaire… Elle soulève des questions éthiques et philosophiques qui appellent à un débat national avec les experts de différentes disciplines (sociologues, anthropologues, philosophes…) et les citoyens afin que ces derniers puissent décider de façon éclairée de l’avenir qu’ils souhaitent donner à ces nouveaux OGM.

Lire la suite de la note de positionnement