Combattre le prédateur sans dommages écologiques

Le frelon asiatique est arrivé accidentellement en France en 2004 et est désormais présent sur les deux tiers du territoire. Cette espèce invasive, classée nuisible par l’Union européenne en juin 2016, continue sa progression, contribuant au déclin dramatique des colonies d’abeilles. Car contrairement aux abeilles asiatiques, les abeilles européennes n’ont aucun mécanisme de défense contre ce prédateur vorace. Et face à ce fléau, les apiculteurs sont démunis : pour détruire les nids de frelons, ils n’ont à leur disposition que des pièges artisanaux inefficaces et des procédés chimiques dangereux et polluants.

Pour éviter cet effet pervers et combattre le frelon asiatique sans dommages écologiques collatéraux, POLLINIS a financé dès 2013 les recherches préliminaires pour ce projet anti-frelon asiatique et développe depuis 2016 ans une série de prototypes fondés sur la diffusion de chaleur à l’intérieur des nids pour assurer leur neutralisation.

Articles

Fiche thématique

Entretien