Abeilles / Agriculture et Pesticides / Pollinisateurs Sauvages

Ne laissons pas la Commission européenne enterrer les « tests abeilles » !

Après six années de blocage et sous la pression massive de l'agro-industrie, la Commission européenne s'apprête à enterrer les « tests abeilles » qui permettraient de tester la toxicité réelle des pesticides sur les pollinisateurs. POLLINIS mobilise les parlementaires et fait appel aux citoyens européens pour éviter que le massacre se poursuive.

CATÉGORIES :
Date : 12 juin 2019

C’est un gâchis révoltant qui est en passe de s’accomplir à Bruxelles, où les lobbys ont pris le dessus dans la bataille engagée contre les « tests abeilles » qui permettraient de mieux évaluer la toxicité des pesticides avant leur mise sur le marché. Devant le refus du SCoPAFF (comité regroupant les représentants de la Commission européenne et des ministères de l’Agriculture européens) de valider ces nouveaux tests, la Commission s’apprête en effet à soumettre à ce même comité une version « de compromis » qui vide totalement de sa substance le protocole de tests proposé par l’autorité sanitaire européenne (EFSA) depuis 2013.

tests-abeilles-peetition-européenne
Cinq jours après sa mise en ligne, notre pétition avait déjà dépassé les 100 000 signatures. Mais il en faudra beaucoup plus pour faire plier la Commission européenne et imposer enfin de vrais « tests abeilles ». Mobilisons-nous pour mettre fin au massacre autorisé des pollinisateurs !

CARTON PLEIN POUR LES LOBBYS

La liste des reniements est longue.
La toxicité chronique des produits ? Non testée !
La toxicité sur les larves ? Non testée !
Les effets des pesticides sur les pollinisateurs autres que l’abeille à miel ? Tests reportés sine die !

Au final, cette version « de compromis » est une version « de compromission », puisqu’il apparaît très clairement que tous les tests de toxicité que l’agro-industrie souhaitait voir disparaître pour protéger son commerce ont été systématiquement retirés du document !

IL EST ENCORE TEMPS D’AGIR

Dans une Union européenne qui affirme dans ses règlements (EC 1107/2009) que les produits utilisés dans les champs « ne devraient pas avoir d’effet nocif sur la santé humaine ou animale ni d’effet inacceptable sur l’environnement », cette volte-face est un véritable scandale, qui pousse POLLINIS et les 130 ONG partenaires réunies dans la Bee coalition à engager une riposte de grande ampleur. Elle passe tout d’abord par le Parlement européen : 105 parlementaires issus de 8 groupes politiques ont été mobilisés par l’association pour exprimer officiellement à la Commission leur détermination à voir s’appliquer dans leur intégralité les « tests abeilles » de l’EFSA. Mais elle passe surtout par la mobilisation des citoyens. Joignez votre voix à celle des signataires de notre pétition pour l’adoption en urgence des « tests abeilles » de l’EFSA, dernière chance de mettre un terme à ce massacre concerté du vivant.

La médiatrice européenne donne raison à POLLINIS
Le 10 mai 2019, la Médiatrice européenne Emily O’Reilly a donné raison à POLLINIS contre la Commission européenne. L’association avait déposé plainte en septembre dernier suite au refus choquant de la Commission de lui communiquer les documents liés aux délibérations du SCoPAFF sur les « tests abeilles ». Cette décision oblige la Commission à réagir dans un délai de trois mois. Elle devrait notamment permettre à l’association de connaître les arguments et le positionnement de chacun des États membres sur le sujet des « tests abeilles ».

 

Je signe la pétition