Agriculture et Pesticides

Statistiques agricoles en Europe : un besoin de transparence et de données complètes

Dans une lettre ouverte, POLLINIS et sept organisations demandent au gouvernement de défendre une position ambitieuse pour la réforme des règlements européens sur les statistiques agricoles. Cette refonte doit permettre la création d'une base de données statistiques fiables et exhaustives, indispensable au suivi des engagements en matière de réduction des pesticides.

Date : 22 avril 2022

Alors qu’une réunion de conciliation (trilogue) aura lieu le 28 avril prochain entre les institutions européennes sur la réforme des règlements sur les statistiques agricoles, POLLINIS et sept organisations demandent au gouvernement français de défendre une position ambitieuse sur ce sujet majeur pour les politiques de réduction des pesticides.

En février, 79 organisations de toute l’Europe – dont POLLINIS – avaient déjà exprimé leurs préoccupations et demandé que l’Europe soit dotée d’une base de données fiables. Cette réforme est d’une importance capitale puisqu’elle définira quelles données seront disponibles pour mesurer les progrès réalisés en matière de réduction de l’utilisation des pesticides.

Pourtant la France semble avoir une position inquiétante sur ce dossier, en ne défendant par exemple qu’une collecte de donnée tous les cinq ans, et sur la base d’enquêtes volontaires et non de registres obligatoires.

Pour les ONG, les États membres se doivent d’avoir une position exemplaire sur le sujet et défendre :

  • La collecte annuelle systématique et électronique des registres de traitements ;
  • La collecte de données, non seulement sur les pesticides, mais aussi les biocides et produits vétérinaires ;
  • La publication systématique des données d’utilisation et de vente des pesticides à un niveau de détail pertinent.