Agriculture et Pesticides

Plus d’un million d’Européens appellent à la sortie des pesticides

Alors que les signatures continuent encore d’affluer pour soutenir l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! » le jour de son échéance, ses supporters se sentent tout proche d’un succès historique. Si cette ICE est validée par la Commission européenne, la Commission et le Parlement devront tous deux répondre aux demandes des citoyens, qui réclament une agriculture sans pesticides et respectueuse des abeilles.

Date : 30 septembre 2021

Les organisations qui soutiennent cette ICE sont impatientes de connaître le résultat d’une campagne menée sur deux ans, et qui a permis de collecter plus d’un million de signatures à travers l’UE. Les demandes de « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! » sont les suivantes :

1. une réduction de l’utilisation des pesticides de synthèse de 80 % d’ici à 2030 dans l’UE, puis une suppression totale d’ici à 2035 ;

2. des mesures pour restaurer la biodiversité sur les terres agricoles ;

3. un soutien massif aux agriculteurs dans la transition vers l’agroécologie.

Une ICE est acceptée par la Commission européenne à condition de rassembler plus d’un million de signatures valides. L’expérience montre que le taux d’invalidité oscille entre 10 et 15 %. Les organisateurs considèrent que l’ICE sera victorieuse si elle atteint un minimum de 1,15 million de signatures, en prenant en compte les milliers de signatures sur formulaires papier qui doivent encore être comptées et incluses dans le calcul final.

Sonia Conchon, de l’équipe « Sauvons les abeilles et les agriculteurs ! », déclare : « La crise de la COVID a rendu cette campagne très difficile du fait du manque de visibilité. En effet, aucun événement public n’a été organisé pendant la majeure partie de l’initiative. Dans ces conditions, l’atteinte de l’objectif d’un million de signatures pour cette seconde ICE contre les pesticides reflète véritablement la détermination des citoyens. » 

Selon Dr Helmut Burtscher-Schaden, responsable de campagne à Global2000 et représentant du comité de citoyens à l’origine de l’initiative : « Cette ICE envoie un message clair à l’UE : les citoyens soutiennent l’objectif de réduction des pesticides du Pacte Vert, mais ils exigent bien plus que la proposition de 50 %, qui d’après les scientifiques ne suffira pas à enrayer l’effondrement de la biodiversité. L’objectif doit être une agriculture sans pesticides d’ici 15 ans. » 

Il ajoute : « En 2017, des ONG ont rassemblé plus de 1,3 million de signatures en six mois dans le cadre de l’ICE Stop Glyphosate. Cette initiative a permis de lever enfin le secret qui entourait les études fournies par l’industrie. Une seconde ICE victorieuse contre les pesticides est extrêmement significative. Nous attendons de la Commission européenne qu’elle élabore des plans plus ambitieux pour effectuer une transition vers une agriculture respectueuse de la nature. »

« POLLINIS a activement soutenu cette initiative et a permis à la France, grâce à la participation de ses sympathisants, d’atteindre son quorum de signataires », explique Nicolas Laarman, délégué général de l’ONG.

Jusqu’à présent, seules six ICE ont été validées par la Commission européenne, soit moins de 6 % des 108 initiatives lancées. En cas de réussite, la Commission européenne devra analyser les demandes des citoyens et y répondre. Le Parlement devra quant à lui recevoir en audience les sept membres du comité citoyen, et il pourra écrire et voter une résolution basée sur leurs demandes.