Pollinisateurs Sauvages

Projet POLLINIS « Terres de pollinisateurs » : la preuve par l’exemple

Oui, une agriculture sans pesticides tueurs d'abeilles est possible. Elle existe même déjà et obtient de bons résultats. Pour le prouver aux responsables politiques, POLLINIS part à la rencontre de ces agriculteurs « zéro phyto », pour faire valoir leur expérience et leurs succès, et pour identifier avec eux les moyens de changer notre façon de produire.

CATÉGORIES :
Date : 18 février 2019
Ferme des Petits pas

Les chantres de l’agri-business prétendent qu’il est impossible de nourrir la population sans recours aux pesticides. Pourtant, des centaines de fermiers en France produisent déjà en quantité sans utiliser de molécules chimiques de synthèse… Et ils vivent bien de leurs productions ; souvent même mieux que les autres.

Avec le projet « Terres de pollinisateurs », POLLINIS met à l’honneur les fermes qui prouvent qu’une agriculture sans pesticides est possible. L’expérience de ces agriculteurs pionniers permet d’identifier les freins et les leviers d’une transition agroécologique favorable aux pollinisateurs. « Notre but, c’est de proposer des arguments solides face au “Il n’y a pas d’alternative” que nous opposent systématiquement les lobbies, explique Lorine Azoulai, chargée de mission Agriculture au sein de POLLINIS. Pour cela, nous allons multiplier et publier des portraits de fermes, afin de valoriser ces exemples concrets d’alternatives et formuler les recommandations politiques qui permettront de guider la sortie des pesticides. »

digging potatoes
Comment peut-on se passer de pesticides ? Le meilleur moyen de le savoir, c’est encore de poser cette question à ceux qui s’en passent déjà. POLLINIS part à la rencontre de ces acteurs de terrain pour montrer qu’il existe des alternatives à l’agriculture conventionnelle, et pour les promouvoir.

UN SEUL POINT COMMUN, LE « ZÉRO PESTICIDE »

Maraîchers, polyculteurs-éleveurs, viticulteurs ou producteurs de céréales : les ingénieurs agronomes du pôle Agriculture de POLLINIS, épaulés par les étudiants de Montpellier Sup’Agro, ont déjà rencontré une vingtaine d’agricultrices et d’agriculteurs engagés dans la voie du  « zéro phyto » pour discuter et décortiquer leurs méthodes. Cette enquête de terrain, éclairée par l’analyse des systèmes agraires et de leur économie, laisse entrevoir la diversité mais aussi les réelles perspectives de ces modes de production innovants. Des Terres de pollinisateurs à découvrir bientôt sur le site de l’association…