Pollinisateurs Sauvages

POLLINIS lance une série de 11 guides pour aider les particuliers à planter des haies pour les pollinisateurs

Ces guides pratiques, avec mode d’emploi, listent les différentes espèces végétales bénéfiques aux pollinisateurs et indiquent comment les acquérir dans le plus grand respect des milieux naturels régionaux.

Date : 11 juin 2021

Face à la disparition silencieuse des abeilles et autres pollinisateurs, chacun, à son échelle, peut agir ! POLLINIS, ONG indépendante qui agit pour la protection des abeilles domestiques et sauvages, et pour une agriculture qui respecte tous les pollinisateurs, publie une série de 11 guides régionaux pour aider les particuliers à planter des haies favorables à tous les pollinisateurs.

Ces guides – téléchargeables sur le site de POLLINIS et entièrement gratuits – proposent une liste par région bioclimatique des essences d’arbres et d’arbustes à la fois propices aux pollinisateurs (mellifères et nectarifères) et adaptées au climat et au sol de chaque territoire.

Ils doivent permettre aux amoureux de la nature et aux jardiniers amateurs, inquiets de la disparition des indispensables butineurs, de contribuer à enrayer le déclin des abeilles.

GH_FBK_OG_1200x630_V2

Car les insectes sont en train de disparaître à un rythme effarant, avec des conséquences potentiellement catastrophiques sur l’ensemble du vivant. En cause : les pratiques agricoles conventionnelles, et en premier lieu l’usage immodéré des pesticides. En Allemagne, la masse d’insectes volants mesurée dans 63 aires naturelles du pays (mais proches des champs) a baissé de 76 % en 27 ans. Des résultats extrapolables à l’ensemble de l’Europe, selon les chercheurs.

L’effondrement des populations d’insectes prive d’autres animaux (oiseaux, petits mammifères, araignées, poissons et même certains papillons) d’une ressource alimentaire essentielle et menace l’équilibre de l’ensemble de la biodiversité.

Les pollinisateurs sont également indispensables à la richesse de nos paysages naturels, à l’existence même des plantes à fleurs. Ils sont aussi d’une importance vitale pour notre alimentation : 84 % des cultures en Europe dépendent de ces insectes. Sans eux, la fécondation et la multiplication des végétaux seraient mises en péril et la plupart des fruits, des légumes, des oléagineux, des fruits à coque et des épices que nous consommons pourraient disparaître de nos assiettes.

Les pratiques d’arrachage de haies de l’agriculture conventionnelle ont transformé nombre de terres cultivées en déserts sans vie. Aujourd’hui, les haies sont toujours arrachées au rythme de 8 500 km/an afin de créer d’immenses étendues de monocultures, particulièrement hostiles aux pollinisateurs sauvages. Ceux-ci se trouvent privés de fleurs pour s’alimenter et nourrir leurs larves, d’arbres et arbustes où se réfugier, de sols non travaillés pour installer leurs nids. Faute d’habitat et de nourriture, ces espèces sont condamnées à décliner. La restauration des haies est donc une mesure essentielle pour préserver ces animaux. 

Pour composer une haie favorable aux pollinisateurs, il faut miser sur des plantes, arbres et arbustes d’origine locale, mieux adaptés aux sols et aux climats qui les entourent. La vaste majorité des essences proposées dans ces guides sont disponibles sous la marque « Végétal local », qui garantit l’origine locale d’un végétal sauvage sur le marché. Une liste des structures régionales récoltant, produisant et distribuant ces plantes est disponible à la fin de chaque guide.

L’élaboration de ces guides est le fruit d’un travail de longue haleine, rendu possible uniquement grâce au soutien financier des citoyens engagés aux côtés de POLLINIS.

Pour découvrir ces guides et télécharger gratuitement celui de votre région, cliquez ici