Agriculture et Pesticides

GREEN DEAL : 87 ONG DEMANDENT UNE TRANSITION AGRICOLE ET LA SORTIE DES PESTICIDES

Date : 1 avril 2020

POLLINIS cosigne une lettre avec 87 ONG européennes, pour demander une transition agricole dans le cadre du Green Deal. Cette demande, adressée à Frans Timmermans, vice-président exécutif de la Commission européenne, s’appuie sur l’Initiative Citoyenne Européenne (ICE) « Save bees and farmers », déjà soutenue par 250 000 citoyens à travers l’Europe. Cette initiative – qui doit obtenir 1 million de signatures d’ici septembre pour être retenue par la Commission – demande la mise en place d’un modèle agricole respectueux des abeilles, de la santé, de l’environnement, et qui bénéficie aux agriculteurs.

La Politique agricole commune a subventionné massivement, sur des fonds publics, l’agriculture conventionnelle et ses pesticides, provoquant des effets dévastateurs sur les pollinisateurs, la biodiversité et la santé humaine. Face à l’urgence, l’Europe doit désormais s’orienter sans attendre vers le modèle durable de l’agroécologie. La recherche montre qu’il est possible de nourrir l’UE et le monde grâce à une agriculture sans pesticides de synthèse. Et, selon les données de terrain, l’agroécologie permet aux agriculteurs d’augmenter leurs profits.

Les signataires demandent donc à la Commission européenne d’inclure sans attendre les objectifs de l’ICE « Save bees and farmers » dans les stratégies à venir du Green Deal. Ces mesures doivent être sans compromis :

  1. éliminer progressivement les pesticides de synthèse, en se fixant comme objectif de réduire leur utilisation de 80 % d’ici 2030 et de les éliminer progressivement d’ici 2035.
  2. fixer des objectifs ambitieux pour restaurer la biodiversité, en particulier dans les zones agricoles. L’agriculture et la biodiversité ne s’excluent pas mutuellement, mais doivent profiter l’une à l’autre.
  3. soutenir les agriculteurs dans la transition vers une agriculture respectueuse de la nature. Les propositions de réforme de la PAC doivent être fortement améliorées pour soutenir les agriculteurs financièrement et techniquement en donnant la priorité à une agriculture à petite échelle, diversifiée et durable, fondée sur l’agroécologie.

Les signataires attendent également avec impatience la publication de stratégies ambitieuses et crédibles, pour éviter la catastrophe à laquelle nous sommes confrontés, et répondre aux attentes des citoyens et des agriculteurs.

Liens :