Agriculture & Pesticides

Changer d'urgence la façon
dont nous produisons notre nourriture

Les causes de la disparition des pollinisateurs sont principalement agricoles : l’agriculture conventionnelle, mise en place à partir des années 60, a provoqué un véritable cataclysme silencieux, avec la contamination des milieux par les pesticides et la destruction des habitats naturels de tous les insectes et des auxiliaires des cultures. D’après les scientifiques, les populations d'insectes ailés ont diminué de près de 80 % en Europe en moins de trente ans. Face à cette hécatombe, il faut changer d’urgence notre façon de produire en instaurant une agriculture qui respecte le vivant et garantisse l’alimentation des générations à venir. Or, en France et à travers le monde, des agriculteurs pionniers produisent déjà sans pesticide ni intrant chimique. Leurs expériences, leurs méthodes, prouvent qu’il est possible de produire mieux et suffisamment pour nourrir une population grandissante. Alors pourquoi ne change-t-on pas immédiatement de modèle agricole ? Les géants de l’agrochimie et de l’agro-industrie, avec l’accord tacite des autorités publiques censées protéger les citoyens, réussissent à imposer ce blocage. Pour faire sauter les verrous de ce système mortifère, il faut un contre-lobbying citoyen efficace et puissant.

Le DéSASTRE AGRICOLE

shutterstock-1097047403-copie-aspect-ratio-340x200

Extinction des espèces, stérilisation des sols, pollution des milieux… L’agriculture conventionnelle atteint ses limites, mettant en péril notre sécurité alimentaire. Les pollinisateurs, indispensables auxiliaires des cultures, disparaissent à un rythme effarant alors que les ravageurs sont de plus en plus résistants aux pesticides. La nature, mais aussi les citoyens et les agriculteurs, sont les grands perdants de ce système mortifère.

PESTICIDES & LOBBYING

shutterstock-612072974-aspect-ratio-340x200

Le modèle agricole actuel a été construit depuis les années 60 autour d'une utilisation intensive d'intrants chimiques et de pesticides. Pour le plus grand bonheur des multinationales de l’agrochimie et de l’agro-industrie. Leur puissant lobbying, au niveau national et européen, impose la chimie de synthèse au détriment du vivant, dévoyant au passage la science réglementaire, avec l’accord tacite des autorités publiques.

PRODUIRE AUTREMENT

180710038-1-aspect-ratio-340x200

Il est aujourd’hui possible de produire notre nourriture en quantité nécessaire tout en respectant le vivant : en France et en Europe, des agriculteurs pionniers cultivent déjà sans aucun intrant chimique de synthèse des produits sains, avec des rendements suffisants pour nourrir une population grandissante. POLLINIS va à leur rencontre et analyse les freins et les leviers d’une véritable et rapide transition agricole.